Camelia-sbv.fr Types de tissu de vêtement La dentelle, un tissu de vêtement très affectionné

La dentelle, un tissu de vêtement très affectionné



La dentelle est un tissu de vêtement sans trame ni chaîne, en fil de soie, lin ou nylon, réalisé à la main ou à la machine. Voici un tour d’horizon sur cette matière.

Survol de l’histoire de la dentelle

Il faut savoir que la dentelle de Calais est un tissu ayant pour base un tulle. Celle-ci est un tissu maillé de lin, soie, nylon, coton, voire synthétique. Elle est réalisée de points faits à la main avec l’aide d’une aiguille, au crochet ou à la machine. Elle a trouvé son origine à Nottingham. Au fil du temps, dès le début du XIXe siècle, de petites usines ont vu le jour à proximité, à Saint-Pierre-lès-Calais. De là commence une ère nouvelle pour la dentelle, avec l’arrivée sur le marché d’une machine innovante, capable de travailler le tulle, dénommée « Métier Leavers ». Victimes de leurs succès, les dentelles ont pris de l’ampleur avec l’arrivée de nouvelles machines ultra-sophistiquées, pour servir de matière de première de création de vêtements.

Jacquard prend le relais

Par la suite, les métiers Jacquard ont fait connaître leur entrée dans l’industrie de la soie, métier mécanique et technique. Ainsi, un seul ouvrier suffit pour la manipulation de la machine dédiée à cet effet. Cependant, le monde de l’industrie de création de dentelle pour vêtement connaît certaines limites si le facteur humain reste toujours indispensable. Aussi, les premiers dessins de dentelle sont toujours réalisés à la main via des esquisseurs. À cette époque, l’entreprise Noyon, spécialiste de la dentelle de Calais, propose chaque année, plus de 300 nouveaux motifs. Aussi, de nombreux métiers concourent à rendre possible la fabrication de la dentelle, car aucune machine ne peut vraiment assurer une totale réalisation du produit. Dans cette optique, le PDG de NOYON estime à 10 ans la durée pour maîtriser parfaitement la spécialisation dans les métiers relatifs à la création de la dentelle. Ce sont, entre autres, les broderies de perles, les rechargements de bobines, la vérification du bon déroulement des machines et autres…

À qui profite la dentelle ?

Même s’il y a l’industrialisation de la dentelle, son coût reste élevé et les quantités produites sont limitées. De toute évidence, les dentelles sont principalement destinées aux maisons de haute couture et de lingerie telles que Chanel, Dior, Hermès, Chantal Thomass et autres. Dans la pratique, le marché de la dentelle pour vêtement n'est que faiblement lié à l'acheteur particulier. Cette matière est principalement considérée comme une matière première, que les grands couturiers achètent pour entrer dans la composition d'un produit fini. Évidemment, c’est l'industrie du vêtement qui est le premier acheteur de dentelle. Aussi, les leaders mondiaux du marché de la dentelle doivent leur position à la renommée bâtie dans le milieu de la mode. Ce choix stratégique consiste à concentrer tous les efforts dans une optique de scrupuleuse qualité, même si les produits ne sont point abordables.